Bédégar, Barbe de Saint-Pierre, Cynips du rosier…

Commentaires fermés sur Bédégar, Barbe de Saint-Pierre, Cynips du rosier…

Mais c’est quoi ça ?

Sans doute avez-vous déjà croisé lors de vos balades-nature, cette excroissance spongieuse et chevelue parfois bien visible sur les églantiers sauvages à l’automne lorsque les feuilles commencent à tomber.

Cette boule hirsute et plutôt bizarre est provoquée par le cynips du rosier, un minuscule insecte de l’ordre des hyménoptères (une sorte de mini guêpe ~ 5 mm) qui pond ses œufs au printemps dans les tissus des églantiers sauvages.

La plante réagit aussitôt, ce qui provoque la formation de galles appelées « bédégars » (un nom qui signifie en persan emporté par le vent) ou surnommées aussi « barbe de Saint-Pierre » ou même encore parfois « barbe de Saint-Jean ». 

D’abord verte, elle prend des tons rougeâtres, pour devenir ensuite jaune-brun puis carrément brune en vieillissant.

Cette galle « en forme de pelote à épingles » (Séguy 1967) ou de « tumeur«  (Colette, Chambre d’hô-tel, 1940, p. 52) est donc le fruit du développement de la larve de cet insecte (photo ci-dessus).

Une section au travers de la galle-pouponnière montre une succession de loges, chacune occupée par une larve unique (dessin ci-contre).

 

                                                                                                   Photo Larousse

Cette galle va ainsi rester sur son buisson tout l’hiver et, au printemps suivant, la nouvelle génération des larves puis des nymphes va émerger à maturité après métamorphose.

Ensuite la galle chevelue sèche et inutile restera encore de longs mois sur l’églantier…

Bon à savoir : on attribuait autrefois de nombreuses propriétés médicinales, voire magiques, au Bédégar. Les galles se portaient en amulette autour du cou, en prévention contre la coqueluche ou les maux de dents. En France on mettait de la « mousse d’églantier » dans les langes des enfants souffrant de coliques. Le Bédégar a été aussi utilisé en médecine populaire contre certains troubles de l’appareil digestif et urinaire. 

__________________________________________

Sources : WikiPhyto / Larousse / La Salamandre

 

 

 

 

 

 

 

 

Category: Non classé

AGENDA SORTIES NATURE 2020