EDC / Sacs à dos


Que signifient les acronymes EDC et SDC ?

EDC (Every Day Carry)  et SDC (Some Day Carry) ces deux acronymes sont très souvent employés par les baroudeurs-randonneurs-coureurs des bois et amateurs de bushcraft*. 
• L’EDC, qui peut se traduire littéralement en français par « Portage de chaque jour », peut s’énoncer dans un français plus compréhensible par un autre acronyme PSP (Porté sur soi en permanence, autrement dit l’équipement que l’on porte dans la vie de tous les jours).
• Le SDC est l’équipement qu’on porte dans un contexte plus exceptionnel : bivouac, trek, voyage ; il désigne l’ensemble du matériel et des outils de base (kit de survie) que chacun d’entre nous devrait avoir avec lui en fonction de ses besoins lorsqu’il se trouve pour un certain temps en pleine nature.

bushcraft = ensemble des techniques et des connaissances pour vivre et  survivre dans la nature tout en la respectant. La devise du bushcraft pourrait être la suivante : « Trouves un moyen ou fabriques-le ! »

edc basiqueAvant de partir à l’aventure, il est essentiel de bien préparer son matériel en fonction de l’environnement, de ses activités et bien sûr de la météo. Quelques centaines de grammes en plus ou en moins dans votre sac peuvent faire la différence entre un survivant… et un drame peut-être fatal. Sachant qu’un « kit de survie » est bien sûr très personnel et dépend de plusieurs facteurs. Chaque personne a des besoins spécifiques, des préoccupations et des capacités différentes.

Fondamentalement, un kit de survie devrait contenir le matériel et les outils nécessaires pour  :
      – fournir un abri contre les éléments (pluie, soleil, vent, neige,…),
      – répondre aux besoins de premiers soins
      – fournir de la nourriture et de l’eau
      – communiquer avec les secours,
      – retrouver son chemin.

Mais, dans tous les cas, même pour une randonnée d’une journée, voici la liste de matériel minimum conseillée :

-un sac à dos étanche de 35 litres.
Ranger au fond ce qui est lourd et ce qu’on utilise le moins pour que le poids repose principalement sur les hanches. Le matériel de première nécessité doit être en accès immédiat sur les poches et sur le coté. La trousse de secours doit pouvoir être sortie rapidement.
-une carte et une boussole
-un sifflet, un gilet jaune de signalisation et un moyen de communication (tél. portable).
Un sifflet est pratique car il permet d’être localisé plus facilement en cas de pépin grave (au lieu de se fatiguer à crier, ce qui a un effet encore plus anxiogène). Selon la convention internationale, 3 coups de sifflet brefs signifient que vous êtes en situation de détresse.
-une trousse de secours
-un poncho ou une veste de pluie
-un bonnet et des gants : important, même l’été en cas d’éventuelle situation de survie pour se protéger du froid et lutter
           contre l’hypothermie
-un chapeau (contre le soleil et la pluie)
-un couteau
-un kit à feu (p.ex. allumettes imperméables, briquet, pierre à feu = firesteel en anglais)
-une gourde d’eau avec un gobelet
-une lampe de poche ou lampe frontale (vérifier l’état des piles avant votre départ !! ou , autre alternative,  optez pour une
            lampe dynamo)
-un peu de paracorde (pas essentielle, mais bien pratique)

A cela peut s’ajouter un peu de nourriture (p.ex. farine, beurre, sel, fruits secs et viande séchée, …). Si on décide de partir 2 jours ou plus, prévoir bien sûr le kit de couchage (tarp, plashch palatka**, hamac ou tente, sac de couchage, …).

Avec quelques principes de base et de bon sens comme p. ex. prévenir un proche de l’heure de son départ ainsi que de l’endroit où l’on compte se rendre. Donner un itinéraire, même approximatif, et fixer aussi une date de retour.

**plashch palatka (ou toile de tente russe) = espèce de grand manteau-poncho robuste en coton tissé bien serré et qui peut servir d’abri pour 1 ou 2 personnes maximum.

Voir page « Test matériel » : http://www.lespritnature.com/tentes-tarps/

 

Ci-dessous, une courte vidéo de rappel du matériel de base et notamment pour les enfants :

      Source :  Chaîne EVSF Ecole de vie et survie en foret de John C – Youtube

Episode tiré de l’émission « Mission : Aventures » sur la vie sauvage animée par John C (instructeur survie) pour l’émission jeunesse « Le p’tit bazar », produit par Daroo Productions et diffusée sur Vosges TV et la chaîne France 3 régionale.

 

Rappel de la fameuse règle des 3 concernant la survie :

Il y a déjà près de 30 ans, Ron Hood — instructeur de survie — édictait la fameuse « règle des 3 », qui nous donne une idée précise des priorités en survie. Il disait, en gros, qu’on peut survivre :

3 minutes sans air,

3 heures sans abri,

et 3 jours sans eau.

———————————————————————————————————————————————————————-

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *