Livres


Sur cette page, je voudrais vous faire partager tous mes coups de cœur pour des ouvrages ciblés très « Nature » et pour tous les âges, aussi bien enfants qu’adultes.

(présentés dans un ordre aléatoire) :

Cliquez sur les images pour zoomer.

 

1/.  « Mes Chasses aux champignons »

par le Dr. Jules Amann (Ré-édition septembre 1994).

Mes chasses aux champignons-image

 

 

 

 

 

 

Description complète et détails sur le lien :

http://www.lespritnature.com/mes-chasses-aux-champignons/

——————————————————————————————————————————————————————–

2./ « Arts de la vie sauvage, gestes premiers »

par Kim Pasche et Bernard Bertrand (Ed. de Terran)
Dans la peau d’un chasseur-cueilleur
Extraits de l’article paru le 3 août 2013 dans le journal suisse Le Temps.ch  (© 2013 Le Temps SA)
Par Céline Zünd

arts de vie sauvageLe Vaudois Kim Pasche est parti sur les traces des peuples primitifs. Ses pas l’ont mené vers les forêts sauvages du Grand Nord canadien, où, pendant huit mois dans l’année, il vit de chasse et de cueillette.

Lorsqu’il rencontre un ours au fond des bois, Kim Pasche ne part pas en courant. Il ne se jette pas à terre pour faire le mort. Il se met à parler à l’animal à voix haute, comme à un humain. «Je lui dis «Mon pote, j’aimerais passer». Le son de ma voix l’intrigue, il ne correspond à aucune de ses références, alors il me laisse tranquille. Si je suis face à un grizzli ronchon, je m’efface, pour lui laisser l’impression qu’il m’impose son territoire.»

Kim Pasche porte ses cheveux noués en une longue tresse jetée sur l’épaule. En Suisse, il se promène en jeans et baskets. De retour dans les bois, il revêt ses vêtements d’Apache. Pendant huit mois de l’année, ce Vaudois de 30 ans vit dans la forêt, entre les Territoires du Nord-Ouest et le territoire du Yukon, au Canada. Il se nourrit de baies, d’herbes et de bêtes chassées à l’aide d’un arc et de flèches qu’il a fabriqués. Il dépèce les cadavres, tanne les peaux et coud ses propres vêtements à l’aide d’une aiguille en os et de fil en tendon. «J’ai quasiment atteint mon but: entrer nu dans la forêt et y vivre en autarcie totale», dit-il.

A l’âge de 22 ans, le Suisse se met en quête d’une terre sauvage, dont les conditions se rapprochent le plus de cet âge préhistorique. Il jette son dévolu sur le Grand Nord canadien, vastes étendues de forêts, de montagnes et de lacs peuplées de caribous, d’élans, et de grizzlis, recouvertes de neige une bonne partie de l’année.

Il acquiert pour une bouchée de pain un terrain plus grand que le canton de Vaud. Tous les mois d’août, il plonge dans les bois pour parcourir des kilomètres à pied, en nomade. Il passe alors ses journées à chercher sa nourriture, construire une hutte pour dormir et faire du feu. En novembre, il retourne à sa cabane de bois et se fait trappeur, avec motoneige et canoë, à mi-chemin entre le monde moderne et la vie sauvage. Il attrape mouflons, ​caribous, loups, porcs-épics, perdrix. Mais il ne chasse jamais l’ours: «Avec eux, c’est le statu quo : ils ne m’attaquent pas, je ne les touche pas.»
Au printemps, il sort du bois et retourne en Europe pour donner des stages de survie, sa principale source de revenu.

kim pascheAvant d’apprendre à parler aux grizzlis, le jeune homme grandit à Moudon dans une famille d’agriculteurs et de bûcherons. Il passe son enfance à l’orée de la forêt, au côté de son grand-père. Un «pionnier», raconte-t-il, qui se chauffait à l’électricité lorsqu’on commençait à peine à en parler en Suisse.

«A chaque fois que je sors du bois, dit Kim Pasche, je me dis que, ce que je vis ici, c’est la réalité. Je touche au vrai quand je dois me démerder pour attraper un animal, pas quand je reçois un salaire à la fin du mois.»

A l’état sauvage, Kim Pasche tente de déprogrammer son mode de pensée: «On place de la morale dans ce qui nous arrive. On croit que la nature nous en veut. Dans les bois, j’ai appris que les choses ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elles sont, c’est tout.»

Si vous souhaitez lire l’article dans sa totalité, cliquez sur le lien ci-dessous :

 

Si vous souhaitez entendre l’émission de la RTS « Détours » du 03/05/2014 dont il était l’invité :

 

Et enfin, si vous souhaitez vous procurer cet ouvrage :

(Note : Pour être totalement transparent avec vous, dans le cas où  vous décidiez d’acheter ce livre par le lien associé ci-dessus, je toucherai une légère commission).
————————————————————————————————————————————————————————

3/.

Magazine « BUSHCRAFT Attitude » – Le premier magazine français consacré au bushcraft. De nombreux sujets y sont abordés à chaque numéro, tous liés à l’art de vivre et survivre dans et avec la Nature.

magazine bushcraft attitude

 

 

 

 

 

Lien : http://www.bushcraftattitude.fr/

——————————————————————————————————————————————————————–

et prochainement d’autres coups de cœur à venir…

Laisser un commentaire